Ce cours a pour objectifs de compléter la connaissance de la biodiversité végétale néo-calédonienne, tout en cherchant à mieux comprendre son origine. L'hypothèse de départ étant que des phénomènes de spéciation ont eu lieu en Nouvelle-Calédonie, en raison de la diversité édaphique et écologique du territoire. Ces recherches sur l'origine de la flore s'inscrivent dans le projet ANR BIONEOCAL « L'endémisme en Nouvelle-Calédonie : étude phylogénétique et populationnelle de son émergence ». L'hypothèse de la présence des terrains ultramafiques comme facteur de spéciation est étudiée dans la cadre de l'ANR ULTRABIO « Biodiversité et stratégies adaptatives végétales et microbiennes des écosystèmes ultramafiques en Nouvelle-Calédonie ».

Plusieurs modèles, listés ci-après, sont donc étudiés. Leur phylogénie reste encore inconnue ou mal connue. De plus, ces groupes présentent des problèmes d'ordre taxonomique : délimitation des genres problématiques, nouveautés taxonomiques, etc. A terme, ce programme permettra de connaître les phylogénies de plusieurs familles et de tester si les traits biologiques, écologiques et édaphiques des différents taxons peuvent expliquer les phénomènes de spéciation survenus en Nouvelle-Calédonie.